mardi 7 février 2012

Hiérarchie des civilisations : Guéant persiste et signe



Sur RTL, le ministre de l’intérieur Claude Guéant a affirmé qu’il ne " regrette pas ces propos, mais qu’il regrette que certains à gauche continuent à extraire des petites phrases de leur contexte et enlèvent ainsi à la dignité du débat démocratique ".


Son parti est venu le soutenir tout d’abord par le biais de Gérard Longuet, ministre de la défense : "Dire que le respect de la personne, dire que le refus de la violence, dire que le refus de la peine de mort, par exemple, hiérarchise des comportements, des cultures, des civilisations, me paraît d'une banalité totale". Pour Arno Klarsfeld, président de l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration, Claude Guéant ne dit que des choses évidentes.

"Si la gauche veut faire campagne sur le fait que le nazisme hitlérien ou les talibans valent la civilisation française ou britannique, qu'ils le fassent". François Baroin a lui dénoncé "une exploitation électorale des déclarations".
Un porte-parole de François Hollande, Bernard Cazeneuve, a estimé que "théoriser le conflit des civilisations, c'est diviser et abaisser la République ". Ségolène Royal y a vu "des propos obscurantistes et dangereux, parce que, derrière le choc des civilisations, il y a la guerre". Le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples a, lui, "décerné le triple A de l'escalade xénophobe" au ministre qui a "théorisé sur l'inégalité des civilisations".

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire